SOERE PRO La Réunion : Expérimentation pour l’étude de l’impact environnemental de la valorisation de produits résiduaires organiques en culture de canne à sucre.

Mise en place d’une expérimentation pour l’étude de l’impact environnemental de la valorisation de produits résiduaires organiques en culture de canne à sucre.

Date de début de projet :

01/01/2014

Date de fin du projet :

01/01/2030

Objectifs

Cette expérimentation sur la valorisation en agriculture des produits résiduaires organiques (PRO) doit répondre aux questions sur les impacts du recyclage de ces PRO sur :

(i)                  la qualité des sols ;

(ii)                la qualité des plantes récoltées sur les sols amendés ;

(iii)               la qualité des eaux circulant dans les sols amendés et migrant vers les eaux souterraines ou superficielles ;

(iv)              les émissions gazeuses générées par les épandages.

Ces questions sont interdépendantes et interagissent selon le contexte pédo-climatique du recyclage. Elles nécessitent des observations à long terme pour simuler les trajectoires d’évolution des agrosystèmes soumis à ces épandages. Cet essai est donc à l’échelle de la parcelle agricole ; l’instrumentation et les prélèvements périodiques permettent de suivre ces trajectoires d’évolution des compartiments constituant les agrosystèmes et les grandeurs influant ces trajectoires d’évolution (climat, pratiques culturales…).

Les PRO étudiés sont :

(i)                  la boue chaulée et séchée issue de la station d’épuration du Grand Prado, avec deux modalités de gestion (annuelle ou en replantation) ;

(ii)                un lisier de porc ;

(iii)               un fumier avicole.

Ces PRO seront comparés à une fertilisation minérale classique en culture de canne à sucre.

Localisation

île de la Réunion, station expérimentale de La Mare (20°54'12.11"S ; 55°31'46.62"E).

Description

Actualités du Projet :

Juin 2014 : Début de la thèse de Cécile Nobile

Sujet : Spéciation chimique et phytodisponibilité du phosphore en sols tropicaux amendés en produits résiduaires organiques

Elle vient de rejoindre l'effectif de l'unité à la Réunion dans le cadre de la première thèse CIFRE liée à la convention de collaboration Veolia-Cirad.

Elle sera basée sur la Réunion pour ses trois ans de thèse avec des missions probables à Madagascar (LRI, Antananarive) ainsi qu'à Montpellier (Cirad, voire UMR Eco&Sols).

Elle sera encadrée par Jean-Marie Paillat, Thierry Becquer (IRD, LRI Madagascar) et Matthieu Bravin.

Partenaires

Responsable scientifique : Frédéric Feder 

Coordonnateur de l'Accord Cirad-Veolia : Jean-Marie Paillat

Partenaires :

UMR 1091 INRA-AgroParisTech, « Environnement et Grandes Cultures » (EGC), Thiverval-Grignon.

UR 251 INRA « Physicochimie et écotoxicologie des sols d’agrosystèmes contaminés » (PESSAC), Versailles.

UMR 1229 INRA-univ. Bourgogne, « Microbiologie du sol et de l’environnement » (MSE), Dijon.

UPR 102 CIRAD, « Systèmes de cultures annuelles » (SCA), la Réunion.

UMR INRA-IRD-CIRAD-Supagro, « ECO&SOL », Montpellier.

eRcane « Valoriser la ressource canne », la Réunion.

Laboratoire GéoSciences Réunion, université de la Réunion, la Réunion.

Financement

Cirad, UR « Recyclage et risque », la Réunion.

Véolia Eau, la Réunion.

AllEnvi, Alliance nationale de recherche pour l’environnement.

Cookies de suivi acceptés